(La mer, Prélude à l'après-midi d'un faune, Nocturnes - Brussels Philharmonic Recordinds, 2011)

Pour son retour au disque, à la tête du Brussells Philharmonic, — il en est le directeur artistique depuis 2008, et c'est le premier enregistrement du label initié par l'Orchestre—, Michel Tabachnik (…), fidèle à la pensée de Schopenhauer pour qui « la musique est le langage de l'âme », cultive un sens de l'équilibre, une précision et un souci des nuances qui subjugent par son intensité, tout en communiquant ce sentiment idéal d'intemporalité. (Frank Mallet, Classica, mai 2011)